Since We Last Spoke

Tous les ans, je me réveille en automne sur un air dansant qui me donne envie de parcourir le monde des mots.

Je pense à tout ce que nous avons vécu. Je pense que c’est pour le mieux. Se convaincre que c’est mieux ainsi. Une petite piqure de nostalgie pour mieux repartir dans la vraie vie.

I could be writing songs for you, you know?

Lorsque la mort rôde et qu’il n’y a plus d’espoir, c’est à toi que je me raccroche. Les paroles semblent inutiles lorsque l’injustice s’approche. Mon cœur se brise en pensant à cette perte toute proche, inévitable.

On se sent coupable, on cherche des explications, on essaye de voir une raison, un schéma. Mais non, rien, le vide.

La colère, la tristesse, la solitude, l’incompréhension. La culpabilité.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s