I watch you breathing

Elle s’était habillée de façon si décente, pas la peine d’en rajouter. Du noir, rien qui puisse la mettre en valeur, surtout pas. Rien n’est laissé au hasard cependant. Elle l’écoute, sourit par habitude, bonheur de routine, elle n’ose pas vraiment le regarder dans les yeux. Elle a trop peur de ce qu’elle pourrait y trouver, un frémissement, un aperçu qui la ferait sursauter de l’intérieur. Une fragilité qui se donnerait sans limites, vulnérable. Elle se rassure, avoir connu l’amour ça rend plus fort. Dans la pénombre, elle scrute son visage et hésite, comment se quitter, que reste-t-il?

C’est une chance et une fatalité d’avoir été si entremêlés par la vie.

L’espace d’un instant et d’un sourire qui se fige, qui ne sait plus où donner de la tête, je te retrouve et j’aimerais te serrer dans mes bras. J’aimerais enfin te dédier tous ces mots.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s