Coma

Coma. Anesthésie.

 

Je ne ressens plus rien, je suis déjà vidée. J’ai cru pouvoir mourir de bonheur et de chagrin auparavant. Maintenant il ne reste plus rien de tout cela.

 

Tes mains sur la guitare me fascinent, ton sourire de travers et tes mots qui me touchent. Je te l’ai déjà dit, seuls les mots m’importent.

 

Fini, fini, je t’ai oublié.

 

Elle a souffert de son silence, elle a cru que c’était normal mais ce n’est qu’après qu’elle a compris que tu n’étais rien, que tu ne méritais que l’exil. Tu as cherché à lui faire du mal mais rien ne pouvait l’atteindre.

 

Les relations sont difficiles, trouver un équilibre. Control freak, je viens de le comprendre et comme elle le dit si bien, personne n’aime les control freaks.

 

Vaut-il vraiment mieux être seul que mal accompagnée, la fatigue s’installe et moi je me lasse. De moi-même mais je ne connais rien d’autre. Je ne veux pas changer. Laissez-moi être moi.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s