“Si on marchait jusqu’à demain”

“On a marché regarde bien plus loin
Que nous le laissaient penser les apparences
Est-ce que l’on reste, est-ce que l’on revient ?

Bien sûr que l’on reste, c’est une évidence
Au bout du monde…

Au bout du compte on reste un bout de la France
Au bout du monde ici on se sent bien”

J’aime voyager. Prendre l’avion seule. J’aime le sentiment de puissance que cela me donne. Le sentiment de maîtriser ma vie, d’être activement occupée à me construire, faire des choix puis accepter les conséquences. Je me sens adulte, mature et je commence à me sentir à l’aise dans un aéroport. Je reviens de Grèce, demain la France, puis plus tard Londres. Pas de pause, je bouge, j’avance pour ne pas m’enliser. J’ai besoin de ça.

Les vacances m’ont vraiment fait du bien, je ne pensais pas être capable d’apprécier ce type de vacances: mer, plage, farniente. Tu vois, arrogante encore et toujours. Je ne change pas dans un sens. Je me suis toujours senti un peu au dessus de tout ça. “Moi je fais des vacances culturelles, découvertes, actives…”. Et finalement la vie me prouve que j’ai tort, encore. Pour la première fois je rentre de vacances, et je me sens réellement mieux. Plus décontractée, pas de stress, il fait encore soleil sous mes paupières. J’espère conserver cette lumière jusqu’au coeur de l’hiver.

“Le bonheur est un petite chose que l’on grignote, assis pas terre, au soleil”, Jean Giraudoux.

J’ai un grand appétit de bonheur et de soleil. Pendant une semaine, j’en ai bien profité. Maintenant il faut continuer à avancer. Tout ira bien!

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s